Comment j’ai cherché et trouvé des petits fruits

Par « petits fruits », on entend toutes ces choses succulentes : groseilles, cassis, myrtilles, canneberges, mûres, qui poussent sur des arbustes, des plantes grimpantes ou couvre-sol.

Je voulais trouver un producteur bio, pour éviter d’acheter des plantes bourrées de pesticides, et fragilisées par des méthodes de culture industrielle.

J’ai donc fait une recherche sur Internet, en utilisant, je l’avoue, un moteur de recherche qui cherche à nous ficher, au lieu d’utiliser « Duckduckgo » qui lui ne conserve pas de trace de nos recherches. Accès de flemme dont je me repens.

Après quelques recherches j’ai sélectionné la société Ribanjou.
Toute sa production est labellisé « AB » (Agriculture Biologique) qui est un label avec un cahier des charges, contrairement à l’appellation « bio » que tout le monde peut afficher sur ses produits.

Et contrairement à ce que l’on pourrait croire : ce n’est pas cher. J’ai donc passé commande et j’attends avec impatience la cueillette.
Pour terminer je donnerais deux conseils pratiques : vérifier précisément le mode de livraison, horaires, point de livraison et vérifier sur quel type de terrain pousse votre plant.

Et ne faites pas comme moi qui, motivé par un si bon souvenir de la canneberge, n’ai pas vérifié où elle pousse : dans un terrain marécageux !

Nous verrons si elle s’adapte ou si elle ira enrichir notre compost.
Michel Pachkoff

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *