Archives mensuelles : avril 2019

Jeudi 18 avril 2019 : Conférence publique « Amours d’anoures : grenouilles, crapauds et compagnie »

Instagram

lL’ARB Île-de-France a le plaisir de vous inviter à rencontrer Françoise Serre-Collet, herpétologue (spécialiste de reptiles et d’amphibiens), chargée de médiation scientifique en herpétologie au sein du service du Patrimoine naturel du Muséum national d’Histoire naturelle à Paris. Françoise Serre Collet est l’auteure du livre Sur la piste des reptiles et des amphibiens dans la collection Muséum « L’amateur de Nature » paru aux éditions Dunod en 2013, d’une collection éditée par QUAE comprenant Dans la peau des serpents de France (2016), Grenouilles, crapauds et Cie (2017) et Dans la peau des lézards de France (octobre 2018). Elle vient de publier dans une toute autre collection 50 idées fausses sur les serpents en février 2019.   Jeudi 18 avril 2019, de 19h00 à 21h00
Halle Pajol – Auberge de Jeunesse Yves Robert
18/22 ter, rue Pajol – 75018 (Métro Marx-Dormoy)

Entrée gratuite –Inscription conseillée

Quelles fleurs mellifères planter dans son jardin pour sauver les abeilles ?

Avec le mois d’avril, arrivent le printemps et la reprise du jardinage autour de vos vivaces.

Face à l’inquiétante diminution des populations d’abeilles, nous avons tous les moyens d’agir. À commencer par ce que nous choisissons de planter dans notre jardin …

Crédit photo : Dominique Demaret

Si les abeilles disparaissaient de la surface du globe, l’être humain n’aurait plus que quatre années à vivre, dit-on. Aujourd’hui, nous y sommes, les abeilles sont véritablement en danger. L’une des principales causes ? L’usage outrancier des pesticides. Alors, pour sauver ce qui le reste encore, pensez aux abeilles avec ces plantations.

Les abeilles ont plus que jamais besoin de nous. Si elles venaient à disparaître, c’est tout l’écosystème de la planète qui serait profondément bouleversé. De vraies menaces pèsent désormais sur elles : les pesticides, la disparition des fleurs et des plantes à butiner sont autant de pressions qui rendent si fragiles ces pollinisateurs indispensables à la vie.

Crédit photo : Dominique Demaret

Et si vous changiez la donne en plantant des fleurs et des plantes mellifères ? Un geste tout simple, mais qui peut faire une sacrée différence dans la vie de ces infatigables ouvrières.

Précision qui a son importance : faites pousser vos fleurs avec vos propres graines ou privilégiez l’achat de fleurs bio. Le but est d’éviter d’exposer les abeilles aux pesticides. De plus, toutes les fleurs et les plantes ne se valent pas sur le plan nutritif.

Voici donc quelques idées de plantations qui feront leur bonheur : la lavande, le thym, la coriandre, le perce-neige, le coquelicot, la bourrache, le fenouil, la sauge, le crocus, la renoncule des champs, le géranium, la marguerite, le bleuet, le calendule-souci, le dahlia, l’aster, le myosotis, le zinnia, le cosmos, le tournesol, l’héliotrope.

Crédit photo : Sandrine Marchal

Extrait d’un article de Raphaëlle Dormieu de POSITIVR.

Nous profitons de cet article pour vous recommander la lecture de l’excellent livre de Yves Darricau intitulé « planter des arbres pour les abeilles : l’api-foresterie de demain ».

https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/61znQvK7khL._SX258_BO1,204,203,200_.jpg