Article mis en avant

Fermeture saisonnière de la fontaine à eau du jardin

Pendant la période d’hiver, où le gel est possible, la fontaine utilisant l’eau de ville est vidée et mise hors service. En effet un fort gel pourrait la faire éclater.

Heureusement, nous avons notre pompe au fond du jardin, bien alimentée en eau même en hiver (surtout en hiver !) et qui ne craint pas le gel car elle ne reste pas pleine d’eau. 

Alors, bien sûr, il faut faire un petit effort, pour aller laver son matériel à la fin d’une séance de jardinage, car, évidemment, c’est plus loin de la porte d’entrée/sortie… Cependant la pompe a l’avantage de réutiliser les eaux de pluie donc cet effort est un geste écologique mais également plus économique pour l’association.

Et, surtout, il faut penser à TOUJOURS LAISSER UNE PETITE RESERVE D’EAU près de la pompe, qui, lorsque l’on ne s’en sert pas, se vide peu à peu (se désamorce). Si la pompe est vide, cette réserve d’eau à verser dans le trou en haut de la pompe permet de réamorcer le circuit et ainsi accéder à l’eau du réservoir.

Merci à tous pour vos efforts, et vos comportements solidaires !

Article mis en avant

Compostage au Jardin des Nouzeaux

Le site de compostage du jardin des Nouzeaux est composé de 7 bacs qui sont entretenus depuis octobre 2020 par un groupe de jardiniers bénévoles suite aux départs des jardiniers référents composteurs : Eric et Lothar. 

En résumé, l’organisation du site de compostage du jardin est faite pour que chaque bac soit identifié à une fonction particulière : 

  • le bac actif avec un FEU VERT : reçoit les bio-déchets. Il s’agit de l’unique bac où mettre ses déchets alimentaires.  
  • le bac de matière sèche : permet de compléter les apports du bac actif systématiquement avec des matières sèches. Il ne faut pas mettre de biodéchets dedans !
  • les bacs en maturation : FEU ROUGE ou de manière plus artisanale (car on manque d'affiches) une croix avec des bâtons. Il s'agit de bac au repos, le compost est en cours de maturation durant quelques mois. Il est important de laisser la décomposition agir, c’est-à-dire ne pas les ouvrir, ne pas ajouter de bio-déchets et ne pas extraire du compost.

Ce compost a vocation à bénéficier à tous les jardiniers pour enrichir les parcelles individuelles 🍅 🥒 🥕 ou les parcelles collectives 🌿 ☘️🌻. Pour cela, des distributions seront planifiées le plus fréquemment possible lorsque suffisamment de compost sera mûr.

 

Dans ce post on vous explique:

Pourquoi notre jardin a besoin de compost ?

Le compost a de nombreuses vertus. Parmi celles qui intéressent le plus les jardiniers:

  • Il améliore la structure du sol: l’eau sera mieux retenue dans le sol, la terre sera moins lourde (ce qui est particulièrement bénéfique pour nos terres limoneuses qui sont très compactes)
  • Il s’agit d’un engrais naturel puisqu’il enrichit la terre en nutriments ce qui favorise le développement des plantes. 
  • Il apporte de la vie dans la terre notamment lombrics, cloportes et bactéries qui continueront leur travail dans le sol

Un autre intérêt du compost est qu’il réduira le rythme auquel jeter la poubelle: environ ⅓ de la poubelle est composée de déchets alimentaires.

Comment utiliser le compost au jardin ?

  • En l’étalant directement au pied des plantes
  • Entre deux cultures, incorporé dans le sol à quelques centimètres de profondeur
  • Dans des semis, environ ⅓ du volume de la terre peut être composé de compost
  • Dans une lasagne, technique de permaculture visant à créer une butte pour enrichir le sol, le compost peut représenter la dernière couche avant paillage

Comment faire ?

Déposer ses bio-déchets au jardin

Tous les jardiniers sont invités à venir apporter leurs bio-déchets à condition de respecter les différentes règles pour faire un bon compost (sans odeur, riche en nutriments et équilibré, etc. ).

Un bon compost réalise un équilibre entre carbone (issu de la matière sèche 🍂 🍁) et de azote (issu de biodéchets 🍊🍅🥦). Il doit être modérément humide: ni trop sec, ni trop humide. Les règles qui suivent visent à maximiser les chances d'obtenir un compost équilibré.

Par exemple, un compost qui sent mauvais est le signe d'un compost qui a besoin d'être ré-oxygéné ; il convient de le tourner pour que les bactéries responsables disparaissent.

Avant de mettre dans le compost: 

Et une fois au compost:

  1. Étaler les déchets organiques sur toute la surface dans le bac actif (FEU VERT). Ne pas mettre ces déchets dans un autre bac, cela risque de réduire à néant des efforts pour maintenir un compost équilibré ou un bac de matières sèches sans humidité...
  2. Recouvrir les déchets de matières sèches, de façon à avoir un bon équilibre des matières carbonées et matières azotées (50/50) ;

Et on recouvre de feuilles

Si vos restes alimentaires sont restés enfermés longtemps dans un récipient avant d'être amenés au compost, ne les laissez pas compacts sinon l'odeur ne disparaîtra pas. et les bonnes bactéries ne pourront se développer. Etalez l'apport avec un des outils à disposition et couvrez de feuille, l'odeur devrait disparaître en quelques heures.

Si vous avez le temps, brasser un peu le contenu déjà dans le bac avec l’un des outils à disposition (brasse-compost ou aérateur) afin de ré-oxygéner le compost, ce qui réduit le risque de mauvaises odeurs et accélère la décomposition

Ces petits gestes permettent d’équilibrer le compost et d’accélérer le travail de décomposition de la nature afin d’avoir un compost prêt à l’usage plus rapidement.

Il faut également régulièrement retourner entièrement le compost. Si vous souhaitez le faire, vous pouvez l’indiquer dans le groupe WhatsApp mentionné plus bas.   

Quels déchets ?

Voici un petit récapitulatif des déchets autorisés ou non dans le compost:

Autorisés
Interdits

Tous les fruits et légumes (les agrumes sont autorisés !)

Marc de café (filtres y compris)

Coquilles d’oeuf

Boîtes d’oeuf: découper en petits morceaux, retirer toutes étiquettes  

Déchets du potager (plants arrachés)

Adventices(si elles ne sont pas montées en graines)



Plastiques (sacs, élastiques, sacs plastiques ''biodegradables'', etc.) 

Viandes

Capsule de café (ouvrir pour verser le café, jeter l’emballage)

Poissons

Étiquettes

Céréales: pain, pâtes, riz... 

Terre (laver les racines des plantes jetées)

Litière

Déchets autorisé&s

Interdictions

Sur les éléments autorisés

  • Les déchets du jardin (plantes, adventices...) sont compostables. C'est dommage de les mettre dans la poubelle "verte" ;
  • La légende des agrumes 🍊 🍋 non compostables est tenace. Pourtant, ils sont tout à fait compostables comme expliqué dans le livre de Jean-Jacques Fasquel, Composter en ville: le recyclage des biodéchets par tous et partout ;
  • L'ail et l'oignon 🧄 🧅 sont compostables. Leur effet vermicide les exclus des lombricomposteurs mais pas des composteurs classiques. Ce sont les bactéries qui font le gros du travail, les lombrics n'arrivent qu'en fin de décomposition.
  • Ne pas mettre les déchets du potager dans le compost sans les couper sinon ils ne se décomposeront que très lentement. Couper en morceaux de maximum 20 centimètres

Sur les éléments interdits:

  • Comme nous vivons en ville, nous cohabitons avec des rongeurs 🐀. Pour cette raison, les aliments qui les attirent particulièrement (viandes 🍖, poissons 🍤, céréales 🍞...), bien que compostables, sont interdits ;
  • De même, les litières compostables sont interdites car le temps de décomposition du compost (quelques mois) est inférieur au temps d'élimination des bactéries toxiques. Par précaution, il est donc interdit de mettre de la litière dans les composteurs ;
  • Enfin, concernant les plastiques dits "biodégradables", ils ne se décomposent pas. Ils sont donc interdits.

Comment participer activement ?

Groupe WhatsApp 📞

Un groupe WhatsApp des jardiniers composteurs a été créé depuis le 15 octobre 2020 qui permet de se coordonner et qui reste incroyablement actif pour faire vivre l'activité compostage du jardin partagé des Nouzeaux 🌱🍁🧅🥕. Ce groupe se compose actuellement de 16 jardiniers, ce qui représente presque un quart des jardiniers actifs. 

La communication entre les bénévoles du compost se fait avec courtoisie et bonne humeur par ce groupe WhatsApp, pour nous rejoindre contactez Dan : dan.parent[at]outlook.fr 

Quelques actions pour gérer au quotidien le compost ?

Nous nous coordonnons pour les différentes actions de maintenance et de suivi des bacs :

  • Veiller au bon tri des apports organiques (ni de pain, ni de capsule de café, ni de terre par exemple !) ;
  • Veiller à l'approvisionnement du bac de matières sèches (feuilles mortes, petits branchages, brindilles…) ;
  • Vérifier l'état de décomposition des matières et les remuer régulièrement. Si le compost a une odeur désagréable, il faut le remuer (besoin de re-oxygéner le compost). Si le compost est trop sec, il est possible de l’arroser. S’il est trop humide, rajouter de la matière sèche  ;
  • Assurer la rotation des bacs quand ils sont pleins ;
  • Et distribuer le compost mûr quand le moment arrive.

Les actions déjà menées par le groupe

Vous pouvez trouver quelques photos de notre toute première opération pour le nettoyage de bacs No. 5, 6, et 7 le 17 octobre 2020 via le lien vers l’album google : https://photos.app.goo.gl/qtt375Va9ZzfwXnR6

Depuis ce jour là, pour résumer rapidement nous avons :

  • nettoyé et trié l’ensemble des 7 bacs ;
  • récupéré presque deux bacs de compost quasi mûr du parc Salagnac (1000 litres !) en collaboration avec des référents composteurs de Malakoff ;
  • récupéré une quantité considérable de matière sèche (7*350L) grâce à notre formidable réseau dont Florence 😉
  • récupéré des déchets organiques de la Tréso ou des restes du marché pour apporter des biodéchets au compost ;
  • créé en ateliers de nombreuses lasagnes dans notre jardin pour bien enrichir le sol.
Merci à Raphaële pour les dessins
Article mis en avant

Pandémie de Covid19

Suite à la fermeture du jardin, les activités : installation des bordures et apéro ont été reportés à une date ultérieure qui sera définie une fois que ces activités pourront reprendre.

Le Jardin a rouvert aux adhérents uniquement le 11 mai, sous des conditions bien précises qui sont disponibles ici.

En attendant, il est toujours possible de s’inscrire à l’association en tant qu’adhérent pour accéder au jardin, dans les conditions précisées.

Il n’y a plus de parcelles individuelles disponibles à cette période, les nouveaux adhérents se verront donc proposer une place sur liste d’attente, place qui leur assurait les années précédentes une parcelle pour la saison suivante, du fait du turn-over. Cette adhésion leur donne accès au jardin et à la possibilité de jardiner sur les parcelles collectives, les autres activités – événements festifs, atelier, moment convivial de rencontre sous la pergola, … – étant suspendues jusqu’à nouvel ordre.

Le jardin des Nouzeaux après 2 mois de confinement !

Pour les jardiniers du jardin des Nouzeaux, quel bonheur de se reconnecter avec le jardin redevenu sauvage en 2 mois. Beaucoup de travail en perspective mais surtout du soulagement et du plaisir à jardiner à nouveau !

Certains pourront reconnaitre leur parcelle sur les photos de Marie-Pierre. Nous pourrions peut-être publier des photos du jardin avant et après confinement ?

Nous avons dépassé la période des fameux saints de glace, Mamert, Pancrace et Servais, traditionnellement fêtés les 11, 12 et 13 mai. Les jardiniers sont en pleine activité pour rattraper le temps perdu.

Observation de la mouche orientale au jardin partagé des Nouzeaux

Un piège a été installé en haut des composteurs et sera relevé chaque semaine sous la surveillance de Lora. Nous aurons les résultats fin octobre.
 
Il est posé dans le cadre de la mission Bactrocera, qui a pour objectif de déployer 35 pièges sur la région pour surveiller la propagation de cette mouche (observé l’année dernière).
 
Cette mission est conduite par le réseau Frodon.
 
Plus de détails dans les liens ci dessous :
 
FR Bactrocera dorsalis mars 2020
Guide de l’inspecté

29 février 2020 : Lancement d’une grainothèque à la librairie ZENOBI !

Ouverture d'une grainothèque chez Zenobi
Ouverture d’une grainothèque à la librairie Zénobi

Une quinzaine de personnes étaient rassemblées dans la petite librairie de Sawsan. Le projet : échanger gratuitement des graines de fleurs, de légumes ou d’arbres, hors du système marchand avec comme objectif de favoriser la diversité du vivant.

Pour plus d’informations, voici le lien vers le post mis sur la page facebook de la librairie :

https://www.facebook.com/pg/librairiezenobi/posts/?ref=page_internal

Des idées d’activités liées à la grainothèque commencent à germer et nous ne manquerons pas de vous tenir informés.  En attendant, n’hésitez pas à entrer chez Zenobi pour découvrir la grainothèque et/ou participer aux échanges de graines.

C’est grâce à vous que ce ce beau projet pourra perdurer !

Installation de bordures de parcelles

Bordures de parcelles
Bordures de parcelles à installer
Crédit photo : Virginie Villiers

Les installations des bordures de parcelles ont commencé au Jardin des Nouzeaux.  Le jardin sera recoupé en zones de travaux, chaque zone installera les bordures le même jour pour économiser personnes et matériel. Un membre du CA sera présent pour indiquer les éventuelles modifications de traçage à faire (pour harmoniser la taille des parcelles).

Zone 1: parcelles 66 à 72 samedi 29 février de 10h – 12h plus 1 quart de la rosace –  au fond à droite (depuis l’entrée du jardin)

Zone 2: parcelles 1 à 9 dimanche 01 mars de 14h – 16h

Pour les zones à venir, un doodle sera envoyé par Jana aux adhérents concernés (à priori le weekend du 7 et 8 mars zone 3 surement plus zone 4 ou bien 5 selon la disponibilité des adhérents).

Zone 3: parcelles 58 à 65 plus 1 quart de la rosace (au fond à gauche)

Zone 4: parcelles 10 à 15

Zone 5: parcelles 16 à 23 plus 1 quart de la rosace (devant droite)

Zone 6: parcelles 24 à 27 plus 1 quart de la rosace (devant gauche)

Zone 7: parcelles 32 à 39

Zone 8: la dernière allée restante Si tout se passe comme prévu, les bordures pourront être terminées fin mars.