Une assemblée générale riche en propositions

L’AG (assemblée générale) de l’association du jardin partagé des Nouzeaux présidée par Lothar Windolf, s’est tenue le 7 décembre 2013, de 15 à 20 heures à la salle Marie-Jeanne.

L’assistance était fournie, les discussions nourries et il a fallu mettre les bouchées doubles pour aborder toutes les questions prévues à l’ordre du jour… Mission accomplie. Du vote du rapport moral et financier à l’élection du nouveau CA (conseil d’administration), en passant par la discussion des questions qui tenaient à coeur aux adhérents, pour terminer par un apéritif convivial et la projection d’un film de Violaine Picon et de TV 5 sur le jardin des Nouzeaux, le programme a été tenu.

Le rapport moral et le rapport financier votés à l’unanimité
L’association est passée de 36 adhérents en 2012 à 84 adhérents en 2013, dont 4 personnes morales : la Fondation Darty, l’association Amis et deux classes élémentaires de l’école Guy-Moquet. Soixante dix parcelles individuelles ont été attribuées  ; Huit personnes sont sur liste d’attente.

L’année 2013 a également été productive en aménagements au jardin. Grâce à l’effort conjugué des adhérents, parcelles et allées ont surgi du terrain de boue. Des bordures ont été mises en place, des composteurs (dont l’un construit par les adhérents), les bacs pour personnes à mobilité réduite ont été installés.

Petit à petit, le jardin a pris forme et est devenu ce lieu champêtre et paisible, où, loin du bruit de la ville, on peut se détendre en jardinant.

Au cours de l’année 2013, cinq journées de jardinage collectif et/ou de festivités se sont déroulées pour le plus grand plaisir de tous, jardiniers et visiteurs.

Des groupes de travail (technique, animation, communication) ont travaillé en bonne intelligence avec le CA. Le groupe pédagogique, créé sur le tard, a connu un rapide et franc succès puisque deux classes élémentaires de l’école Guy-Môquet, dès le mois de novembre, ont rejoint le jardin des Nouzeaux.

La classe de Claudine Moissard a même obtenu un prix de la CAF (1 027) euros pour son projet pédagogique autour des potagers en carrés. Un grand merci à Geneviève Olivier, Laura Black, Irena Havlicek et Virginie Villiers qui ont animé le projet  !

Question finances, cela ne va pas trop mal, non plus. Au moment de l’AG, l’association possédait 3 816 euros en trésorerie – une somme qui permettra de couvrir les dépenses déjà adoptées  : montage de la cabane du jardin (une chape en béton coulée) , mise en place d’un râtelier pour les vélos, installation d’une  pergola pour les moments festifs et les intempéries, achat d’outils… Une fois les factures d’eau acquittées, l’association devrait se retrouver avec un bilan positif de 750 euros.

Pas suffisant pour faire baisser les cotisations cette année, a estimé l’AG, qui a voté la reconduction de la cotisation annuelle à hauteur de 35 euros par adhérent.

L’élection du nouveau CA
Pour permettre le renouvellement du CA, nos statuts prévoient un renouvellement par tiers, avec, pour les deux premières années, un tirage au sort. Les personnes sortantes ont la possibilité de se représenter.

Cinq membres ont donc été tirés au sort : Lothar Windolf, Fanny Faivre, Jean Brémont, Jean-Michel Milaret, Virginie Villiers. Par ailleurs, quatre membres du CA étaient démissionnaires  : Jean Aubry, Ouarda Baaziz, Eliane Leyre et Jérôme Lefevre.

Six candidatures ont été présentées  : Chantal Lantin, Jean-Michel Milaret, Eugénie Cataldi, Geneviève Olivier, Virginie Villiers, Fanny Faivre. Après le dépouillement du vote à bulletins secrets, un nouveau CA a été proclamé.
Il est composé de 12 membres – Eugénie Cataldi, Fanny Faivre, Irena Havlicek, Chantal Lantin, Jean-Michel Milaret, Geneviève Olivier, Michel Pachkoff, Mélanie Picherot, Jean-Claude Saveries, Eric Tisserand, Marielle Topelet, Virginie Villiers – et se réunira prochainement pour élire son bureau.

Les chantiers à venir
Le CA a matière à réflexion. Pendant l’AG, pour permettre à tout un chacun de prendre part à la discussion, des groupes de discussion avec rapporteur avaient été organisés. Parmi les divers sujets proposés par l’AG, plusieurs thèmes ont été abordés au cours de discussions animées dont voici quelques échos.

  • Que faut-il penser des mauvaises herbes ? Favorisent-elles la biodiversité ou bien la limitent-elle à cause du peu d’espèces qui se développent naturellement ? Les avis sont partagés même si personne ne conteste le fait qu’elles ont tendance à envahir les parcelles, dont celles dont les jardiniers ne sont pas forcément convaincus de leurs vertus… Une décision peut être prise pour les parcelles collectives, quant aux parcelles individuelles les rapports de bon voisinage devraient permettre de régler au mieux la question.
  • Quel avenir pour les parcelles laissées en transition ? Faut-il les transformer en parcelles individuelles et satisfaire les demandes des adhérents inscrits sur listes d’attente ? Tout le monde n’est pas d’accord. D’abord parce qu’on ne pourra jamais créer autant de parcelles que de demandes, ensuite parce que la convention que nous avons signée avec la ville insiste sur la démarche collective et la rotation des parcelles. L’existence de parcelles collectives n’est-elle pas un moyen de permettre à un plus grand nombre d’habitants de jardiner ? A propos du jardinage sur les parcelles collectives,les adhérents qui n’ont pas de parcelles individuelles ne doivent-ils pas être prioritaires ? Ne faut-il pas laisser un carré pour les enfants des adhérents ? Faut-il laisser chacun planter ce qui lui plaît ou faire des cultures spécifiques ?
  • Une autre question préoccupe les adhérents  : les parcelles individuelles qui ne sont pas entretenues. Ou cultivées par une autre personne que l’adhérent attributaire… Certains s’interrogent sur les raisons qui ont permis de créer des regroupements de plusieurs parcelles… Le règlement intérieur permet au CA de statuer sur ces cas, puisque c’est le bureau qui attribue les parcelles, mais ne faut-il pas modifier le règlement intérieur en précisant que le droit à une parcelle individuelle s’applique par foyer fiscal ? Ou alors ne doit on pas insister, dans le règlement intérieur, sur le fait que les parcelles individuelles sont réservées aux membres actifs c’est à dire à celles et ceux qui participent aux permanences, aux journées festives organisées par l’association, aux travaux d’aménagement du jardin  ?
  • Question communication, tout le monde est d’accord, le CA doit communiquer davantage avec les adhérents, les comptes-rendus des réunions doivent être diffusés à la liste mail, les réunions du CA annoncées à l’avance pour que les adhérents puissent proposer des questions à l’ordre du jour. Dans le jardin, quand la cabane sera installée, un panneau d’affichage et une boîte à idées permettraient de multiplier les échanges, d’organiser une bourse d’échanges de graines, de plantes et un cahier de liaison permettrait à chaque visiteur de se tenir au courant. Autant de bonne idées qu’il faut aujourd’hui mettre en pratique, tout comme l’animation du blog du jardin des Nouzeaux  : appel donc à toutes les bonnes volontés  !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *