Des projets pour les parcelles collectives

C’est le temps des projets pour les parcelles collectives du jardin !

Lora, notre nouvelle présidente, nous dit que « certaines ont déjà un projet. D’autres sont en attente ». Elle propose à ceux et celles qui sont intéressés, de « participer à un projet existant et / ou en lancer un ».

Comment ? « Pour cela, poursuit-elle, l’idée doit correspondre au règlement du jardin et à la convention, c’est à dire autant que possible être collective et écologique ».

Pour parvenir à communiquer entre tous, puisqu’un tiers des membres du jardin ne suit pas internet, Lora indique qu’ « Il y aura un message sur la cabane où les actions, projets et personnes référentes apparaitront. »

Elle précise qu’ « une personne référente n’est pas un chef mais un coordinateur pour l’organisation et la communication. N’oubliez donc pas de communiquer avec la ou le référente avant tout et de relayer vos avancées mails sur papier à la cabane ! », conclut Lora.

Proposition de projet de culture de plantes à purin

Déjà, une nouvelle adhérente propose un projet de mise en culture de « plantes à purin » sur une parcelle collective. Il s’agit de plantes stimulantes, fongicides, répulsives, que l’on utilise en décoctions, infusions, macérations, fermentations, en vue d’améliorer la fertilité du sol des Nouzeaux, à tester ensemble.

Elle nous donne quelques exemple de plantes stimulantes : la consoude, l’achillée, la bardane, l’ortie, le souci, le pissenlit, la valériane.

Voici deux exemples de « fongicides » : la tanaisie, dont plusieurs pieds sont présents au jardin près de la citerne, que l’on pourrait transplanter et l’absinthe.
Pour finir, quelques plantes répulsives : l’ortie, l’absinthe, l’euphorbe épurge, la lavande, le lierre, la mélisse, la menthe, la rhubarbe.

Si ce projet intéresse d’autres jardiniers, la mise en culture pourrait commencer au jardin ce dimanche 29 mars si il ne pleut pas, suivant les plantes et graines réunies entre nous.
 
Si la météo est mauvaise, le chantier n’aura pas lieu mais les personnes intéressées pourront discuter plus précisément du projet avec elle car elle sera de permanence aux Nouzeaux de 16h à 18h.

Discussion entre jardiniers un dimanche de février au jardin partagé des Nouzeaux.
Discussion entre jardiniers un dimanche de février 2015 au jardin partagé des Nouzeaux. Photo : I.Artus

Une réflexion au sujet de « Des projets pour les parcelles collectives »

  1. Picon

    Bonjour, je ne suis pas venue dimanche à cause de la météo mais je suis toujours intéressée par le projet de mise en culure de plantes à purin. A suivre donc…;-)
    Violaine.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *