Calendrier des semis et achat de graines bio

Michel nous rappelle que nous pouvons acheter des graines sur le site de l’association Kokopelli qui milite pour la préservation des espèces rustiques et contre le brevetage du vivant.
N’hésitez pas à consulter leur site web : kokopelli-semences.fr
Pour toute commande veuillez indiquer que vous êtes membre du Jardin Partagé des Nouzeaux en précisant notre numéro de membre solidaire N°33978.
Cela permet de bénéficier du tarif adhérent. A vérifier bien entendu que notre climat et nature de sol conviennent à la plante qui vous tapé dans l’œil !

dore-de-parme-kokopelli

Fête des plantes d’automne au Château de Saint-Jean de Beauregard

Michel nous rappelle un rendez-vous incontournable pour les amoureux des plantes :

La Fête des Plantes d’Automne à Saint Jean de Beauregard (dans l’Essonne, juste après Les Ulis)

maquette_affiche_fl16Quand : Vendredi 23 Samedi 24 et dimanche 25 septembre de 10h00 à 18h00

Voici l’occasion de rencontrer directement des pépiniéristes, horticulteurs, dont des bio ! Cette année la Fête des Plantes est couplée avec une Fête de la Gastronomie pour illustrer l’utilisation des fruits et légumes.

Adresse : Chateau de Saint-Jean de Beauregard
Rue du Chateau
91940 Saint Jean de Beauregard
Tél : 01.60.12.00.01

Comment y aller : en voiture, en covoiturage, si vous comptez acheter des plantes. Navette, bus ou taxi depuis la gare d’Orsay-Ville  (RER B )

Tarifs :
Pigeonnier, potager et parc en accès libre : Normal 8 € – réduit 6 €*
Supplément de 2€ pour la visite guidée de l’intérieur du château et du pigeonnier
Gratuit pour les enfants de moins de 6 ans. Il semble que le paiement par carte bancaire ne soit pas admis.

Pour plus d’information, voir le Site http://www.domsaintjeanbeauregard.com/les-rendez-vous/fete-des-plantes-dautomne/

Contact : info@domsaintjeanbeauregard.com

Illustrations du mois de juin par Sandrine

Campanule, mauve, escholtzia, ciste, pavot

et autres beautés du jardin…

Photo nouzeaux-sandrine 3photo sandrine nouzeaux-2photo sandrine nouzeaux-4Photo nouzeaux-sandrine 1Avez-vous remarqué cet insecte vert sur la fleur du ciste ? Eh bien, j’ai appris qu’il s’agissait d’un coléoptère nommé Oedemere noble (Oedemera nobilis). Et celui ci qui se balade sur la fleur est un mâle. Il se distingue de la femelle car il possède des « cuisses » hypertrophiées. C’est un insecte qui a un rôle actif dans la pollinisation des fleurs.

photo nouzeaux-sandrine 5

Crédits photos : Sandrine Marchal

 

 

 

 

Fête de la ville – Notre jardin debout : à quoi rêvez-vous ?

A l’occasion de la fête de la ville nous avons organisé un Jardin debout, sur le thème :
« A quoi rêvez-vous ? »

Une animation toute simple qui consistait à écrire son rêve sur un papier coloré, les rêves venaient ensuite décorer la grille du jardin.

Par chance la météo  nous a épargnés, et ce fut un moment très poétique. Les jardiniers, promeneurs, se sont prêtés au jeu. L’occasion d’échanger, dans une agora verdoyante.

Nous avons partagé un goûter, de délicieux gâteaux faits par Pascale et Abdallah, fait connaissance avec de nouveaux adhérents. Des idées d’ateliers ont émergé pour continuer à faire vivre notre jardin partagé.

Merci à tous ceux qui étaient présents, à Chrystèle, Irena et Virginie pour leur soutien.

Chantal

Quelques photos souvenir de cet après-midi :

chantal-fête-de-la-ville

L’animation « Jardin debout » avec Chantal

P1050835

Chaque visiteur note « son rêve »

P1050851

des petits mots colorés et inspirés

P1050864

un rêve de plus à notre collection

P1050849

Pendant ce temps, certains s’activent avant la pluie

P1050858

Crédits photos : Chrystèle

Conférence sur la permaculture

Virginie nous annonce la première conférence du cycle « [perma]cultivons la ville », conférences sur la permaculture à Paris : 

« La permacutlure, de quoi parle-t-on ? ».

Elle aura lieu jeudi 16 juin 2016 à 18h30 (conférence de 19h à 20h30) à l’espace Reuilly – 21, rue Antoine-Julien Hénard – Paris 12ème.

Métro : Montgallet.

Inscriptions obligatoires sur http://goo.gl/forms/LHJWl83BDD

Inscription sous réserve de confirmation.

Pour toute question relative à ces conférences : agri@paris.fr

Protéger ses plantations contre les limaces et escargots

Il y a des milliers d’escargots et limaces, sous chaque parcelle du jardin, dans les jardins privés attenants, dans le square à côté.
Elles s’enterrent et circulent sous terre : 15 à 20 mètres sans problème.
Donc nous ne pouvons les supprimer. Répandre des produits empoisonnés outre le fait que c’est contraire à notre projet de jardin écologique et interdit par notre règlement intérieur, n’a strictement aucun effet.
Que peut-on faire ?
Laissons de côté les divers remèdes de grand-mère qui ont été testés et ne sont pas efficaces (marc de café, coquilles d’œufs, etc)

Deux solutions existent et ont prouvés leur efficacité :

– sur une toute petite surface planter verticalement et jointivement des ardoises
– répandre sur le sol de la sciure

La sciure doit être mise jusqu’au pied des plantes sans laisser d’interstices, renouvelée si elle est lessivée par la pluie.

Où peut-on trouver de la sciure ? Le CA est en train d’organiser un achat de sciure qui sera mise à disposition.
En attendant on trouve de la sciure dans les rayons animalerie : Bricorama à Châtillon, Truffaut à la Vache Noire.
Vérifier s’ils en ont avant de vous déplacer, et qu’il s’agit bien de sciure ou de copeaux de bois et pas de billes en plastique.

PS : Par ailleurs si vous laissez pousser, modérément, quelques « mauvaises herbes » (en les coupant en hauteur pour éviter de révolter des tiques) les limaces et escargots s’y attaqueront.

Ateliers avec Jérôme le jardinier

Jérôme a fait quelques travaux dans les parcelles collectives et il continue l’étiquetage déjà commencé.
Il a planté des clématites, un forsythia, arraché la renouée du japon qui est sur le grillage de l’entrée, (espèce invasive difficile à éradiquer), retiré du liseron, taillé la sauge et l’euphorbe située près de la cabane.
L’euphorbe est une jolie vivace, qui prend beaucoup d’ampleur. Elle compte un grand nombre d’espèces, on en dénombre plus de 2300. Attention, elle produit du latex dans ses tiges.
C’est irritant et toxique. Ne pas se frotter les yeux après en avoir touché !

Il nous propose 2 ateliers :
Samedi 11 juin à 15h30 : Comment préparer le purin d’ortie ?
Il est recommandé dans la mesure du possible d’apporter son propre arrosoir/sceau parcequ’il est nécessaire de laisser macérer plusieurs jours. Apportez votre ortie si vous en avez.

Samedi 18 juin à 15h00 : Comment préparer ses semis, tailler etc. Questions ouvertes.

Illustration du mois de mai : notre jardin partagé à l’encre sanguine

Quelques illustrations de notre jardin par Chantal Lantin

"Une parcelle collective et un panneau photovoltaïque"
« Une parcelle collective et un panneau photovoltaïque »


« La cabane, le récupérateur d’eau de pluie et le panneau photovoltaïque »

dessin-chantal2
« Goûter partagé »

"Promenade" (pour la planche des fleurs + artichaut)« Promenade » (pour la planche des fleurs + artichaut)

"L'entrée centrale"
« L’allée centrale »
" Les bacs à compost, le maître composteur et l'hôtel à insecte" « Les bacs à compost, le maître composteur et l’hôtel à insectes »

Quoi semer en mai et comment planter des tomates

Ce mois-ci, on peut semer tout ça.
Vous les trouverez en bio chez nos amis de Kokopelli : kokopelli-semences.fr
Amaranthe, Arroche , Asperge, Baselle, Basilic, Betterave, Cardon, Carotte, Céleri, Chicorée, Concombre, Cornichon, Côte de Blette, Courge, Courgette, Fenouil, Gombo, Haricot, Laitue, Melon, Mescluns, Navet, Oseille, Panais, Pastèque, Persil, Physalis, Poireau, Pois, Pourpier, Quinoa, Radis, Roquette, Tétragone, Tomate, Tournesols à grains … mais pas de raton-laveur, pauvre bête, vous n’auriez pas le cœur de l’enterrer !  😉
Rappel sérieux lui, n’oubliez pas, quand vous semez, de mettre de la sciure abondamment pour que les limaces ne dégustent pas avant vous.

Comment préparer ses plantations de tomates chez soi  ?
Préparez de la terre, terreau ou mélange terreau sable sans trop de sable.
Prenez des petits pots à semis, ou découpez de larges ouvertures dans des pots en plastique style yaourt.
Remplissez-les et semez 2-3 graines par pot (choisissez une variété correspondant à la saison).
Disposez-les derrière une fenêtre, mais pas au grand soleil sinon vos semis vont cuire, avec un récipient, assiette etc pour éviter d’irriguer votre parquet.
Arrosez régulièrement pour maintenir le terreau humide.
Arrive la phase la plus difficile : expliquer à celui ou celle qui partage votre vie, si c’est votre cas, que, mais non c’est juste provisoire et qu’on va avoir des superbes tomates bio !
Quand 2 – 3 feuilles sont apparues, vous pouvez les planter pour de bon au jardin ou sur votre balcon.

Michel