Archives par étiquette : semences

Où acheter semences et plantes bio ?

Le printemps semblant s’installer il est temps de penser aux achats de semences ou plantes bio.

Les avantages du bio : on ne s’empoisonne pas (pas trop, il reste l’environnement général : particules fines des véhicules, etc ) et le plus souvent un goût nettement supérieur au non-bio. De plus, les graines des plantes bios sont fertiles : vous pouvez replanter ce que vous avez apprécié.

Inconvénient : il peut arriver qu’une semence bio donne des plantes plus petites.

N’hésitez pas à demander aux autres adhérents ce qu’ils ont planté et où ils l’ont acheté (Petite astuce : si vous ne les voyez pas, écrivez un petit mot, et mettez-le dans un pot fermé que vous déposez délicatement en bordure de leur parcelle).

Et dernier point : les salons-foires des jardins recommencent : c’est une occasion privilégiée de rencontrer directement les producteurs, pensez au covoiturage : un petit mot pour le blog, dans la cabane…..

Voici une liste non exhaustive de vendeurs, réalisée en partie d’après mon expérience, en partie d’après un comparatif de Terraeco.

Vendeurs
Kokopelli Cette association a été l’une des premières initiatives de lutte contre la main-mise des firmes agro-industrielles sur les semences. Elle participe à un réseau international d’échanges et supporte ou initie des actions de préservation de la biodiversité.

Très grand choix, avec parfois des variétés peu productives d’après l’expérience d’adhérents du jardin.

Calendrier des semis.

Graines del Païs Choix assez large. Informations précises et prix raisonnables.
Ferme de Sainte Marthe Très grand choix de semences bios. Un outil très utile de recherche par mois de semis.

Prix et frais de port assez élevés.

Biau germe Prix très bas pour les variétés les plus classiques. Propose des plantes très exotiques, mais aussi des « graines à germer » et des engrais verts.
Pensez sauvage Prix plus que raisonnables malgré la taille réduite de la structure. Choix limité. Nombreuses informations sur le site Internet.
Germinance Propose des semences biodynamiques à des prix plutôt peu élevés. Choix assez limité.
www.lasemencebio.com
www.germinance.com
www.magellan-bio.fr : Vend du bio et du non-bio, semences et plantes gros catalogue, gratuit sur demande. J’ai essayé des arbustes fruitiers (groseiller, cassis) aucun souci !

Michel

 

La guerre des multinationales de l’agro-alimentaire contre la biodiversité

Les multinationales de l’agro-alimentaire et quelques sociétés bien françaises sont engagées dans une véritable guerre mondiale contre la biodiversité et l’agriculture paysanne.

Cette guerre prend deux aspects :

  • Elles mettent au point et commercialisent des semences OGM qui ne peuvent être cultivées qu’en utilisant des pesticides, fabriquées par les mêmes sociétés
  • Elles tentent de s’opposer à l’utilisation de semences paysannes.

Qu’est-ce qu’une semence OGM ? C’est une semence obtenue par croisement génétique, éventuellement entre des espèces complètement différentes. On inséminera une variété de blé en y introduisant une semence d’ortie par exemple pour renforcer ou créer telle ou telle qualité. Et cette semence sera brevetée, on ne pourra l’utiliser qu’en l’achetant chez son fabricant. Il sera interdit d’en utiliser une fois récoltée pour la ré-semer. (Les OGM sont théoriquement stériles, mais une partie ne l’est pas).

Qu’est-ce qu’une semence paysanne ? C’est une variété obtenue de longue date, elle donne des fruits ou légumes traditionnels. Or il existe un Livre des Semences, recensant les variétés et espèces reconnues et qu’on peut utiliser sans risque légal. Mais, ô surprise, de nombreuses espèces traditionnelles n’y sont pas répertoriées. Et les utiliser autrement que pour sa consommation individuelle est illégale.

Si l’on accepte sans rechigner ces dispositions l’issue est claire : renforcée par la concentration des exploitations agricoles, les espèces traditionnelles disparaîtront, et nous serons condamnés à consommer des espèces bourrées de pesticides, souvent sans goût.

Des associations s’opposent à cette perspective dont la Confédération Paysanne, Kokopelli, qui a été trainée en justice pour cela. Kokopelli fait partie d’un réseau d’échanges et de diffusion de semences paysannes libres de droit et reproductibles (non-hybrides F1 et non OGM). C’est la raison pour laquelle l’association du Jardin des Nouzeaux adhére à Kokopelli. C’est d’ailleurs un sujet qui sera rediscuté par le CA prochainement.

En tout état de cause, ce n’est pas au moment où Carrefour se lance dans la commercialisation de semences paysannes, sous la pression de l’opinion publique, qu’il faut relâcher la pression.

Faites-nous part de vos expériences avec les semences paysannes !

Michel

Mauvaise graine

C’est quoi la biodiversité ?

Cet article du Canard Enchainé sur le partenariat entre le Gnis (Groupement national interprofessionnel des semences) et des éditions Nathan suscite bien des questions.

Peut-on enseigner la biodiversité en SVT par le prisme d’un organisme qui favorise les grandes firmes semencières dont Monsanto, champion des OGM ??

Nouvelles d’octobre de Kokopelli

Nouvelles d’octobre de Kokopelli

Chers Amis, cela fait maintenant plusieurs mois que nous n’avions pas donné de nos nouvelles et c’est avec joie que nous éditons cette lettre d’information de début d’automne. La période estivale a été riche en projets et en production de semences fertiles sur notre ferme Kokopelli, et nous sommes particulièrement heureux de vous présenter une vidéo et un nouveau site internet, mettant en lumière le travail essentiel que nous réalisons grâce à notre campagne Semences Sans Frontières. Cette campagne nous permet de distribuer chaque année des centaines de colis de semences libres et reproductibles partout sur la planète, dans les communautés rurales paysannes.

Actualités

La Farce de la loi Biodiversité de juillet 2016 et les Insectes Chimériques d’Oxitec

Sur le blog de Kokopelli, Dominique Guillet a analysé, cet été, la farce gigantesque de la nouvelle loi “à la reconquête de la Biodiversité”. Il fait notamment le lien entre ce texte de loi, gigantesque écran de fumée verte, et les actualités à la sauce – piquante – Monsanto/Bayer ou Syngenta/ChemChina. Rendez-vous sur le blog de Kokopelli

Nouveautés

Calendrier 2017

Calendrier mural en couleur

Illustré de magnifiques dessins Kokopelliens et de photographies.

Vous y retrouverez les influences lunaires et un double poster détachable inclus (une photo et le calendrier de semis en grand format).

Commander un Calendrier 2017

Il est encore temps de semer

L’automne arrive, mais certains légumes peuvent encore être semés. Vous retrouverez ainsi sur notre boutique en ligne de nombreuses espèces pour votre jardin d’hiver :

  • Épinards
  • Fèves
  • Mâches
  • Pois
  • Engrais verts (ils sont nécessaires pour couvrir et structurer votre sol)

Toute l’équipe de Kokopelli vous souhaite un agréable début d’automne plein de belles récoltes !

Association Kokopelli
22 Cap de Lourm – 09290 Le Mas d’Azil – France
Tél : 05 61 67 69 87 – Fax : 05 34 02 14 54
semences@kokopelli-semences.frhttp://www.kokopelli-semences.fr

Calendrier des semis et achat de graines bio

Michel nous rappelle que nous pouvons acheter des graines sur le site de l’association Kokopelli qui milite pour la préservation des espèces rustiques et contre le brevetage du vivant.
N’hésitez pas à consulter leur site web : kokopelli-semences.fr
Pour toute commande veuillez indiquer que vous êtes membre du Jardin Partagé des Nouzeaux en précisant notre numéro de membre solidaire N°33978.
Cela permet de bénéficier du tarif adhérent. A vérifier bien entendu que notre climat et nature de sol conviennent à la plante qui vous tapé dans l’œil !

dore-de-parme-kokopelli

Quoi semer en mai et comment planter des tomates

Ce mois-ci, on peut semer tout ça.
Vous les trouverez en bio chez nos amis de Kokopelli : kokopelli-semences.fr
Amaranthe, Arroche , Asperge, Baselle, Basilic, Betterave, Cardon, Carotte, Céleri, Chicorée, Concombre, Cornichon, Côte de Blette, Courge, Courgette, Fenouil, Gombo, Haricot, Laitue, Melon, Mescluns, Navet, Oseille, Panais, Pastèque, Persil, Physalis, Poireau, Pois, Pourpier, Quinoa, Radis, Roquette, Tétragone, Tomate, Tournesols à grains … mais pas de raton-laveur, pauvre bête, vous n’auriez pas le cœur de l’enterrer !  😉
Rappel sérieux lui, n’oubliez pas, quand vous semez, de mettre de la sciure abondamment pour que les limaces ne dégustent pas avant vous.

Comment préparer ses plantations de tomates chez soi  ?
Préparez de la terre, terreau ou mélange terreau sable sans trop de sable.
Prenez des petits pots à semis, ou découpez de larges ouvertures dans des pots en plastique style yaourt.
Remplissez-les et semez 2-3 graines par pot (choisissez une variété correspondant à la saison).
Disposez-les derrière une fenêtre, mais pas au grand soleil sinon vos semis vont cuire, avec un récipient, assiette etc pour éviter d’irriguer votre parquet.
Arrosez régulièrement pour maintenir le terreau humide.
Arrive la phase la plus difficile : expliquer à celui ou celle qui partage votre vie, si c’est votre cas, que, mais non c’est juste provisoire et qu’on va avoir des superbes tomates bio !
Quand 2 – 3 feuilles sont apparues, vous pouvez les planter pour de bon au jardin ou sur votre balcon.

Michel